Pratique de base

Faire circuler notre énergie et notre conscience à travers tous les chakras s’appelle « nyasa ». Nyasa signifie aussi placer volontairement quelque chose à sa place.
Nyasa renvoie à de multiples rites et rituels dans le tantra. L’un des plus anciens consiste à toucher plusieurs endroits sur la tête tout en récitant des mantras spécifiques.
Nyasa fait aussi références aux objets que l’on pose délicatement sur un autel durant des rituels religieux. Pour une yogini ou un yogi, sa colonne vertébrale est son autel, et les objets qui sont placés sur cet autel sont sa conscience et son énergie : Shiva-prana et Shakti-prana.

Nos actions, nos différents karma, nos désirs et nos habitudes sont conservés dans les différents chakras à des degrés différents et s’ouvrent à des moments différents.
Cela veut dire que l’activité et la vibration de nos chakras varient en intensité en fonction des périodes mais aussi que la dominance des chakras va évoluer au cours du temps. Une des actions fondamentale d’une yogini ou d’un yogi est d’essayer d’équilibrer le flux de l’énergie circulant à travers la sushumna et les chakras. Harmoniser les chakras permet d’équilibrer la circulation de l’énergie, de comprendre l’implication de nos habitudes et de nos désirs et d’agir nos nos réactions psycho-émotionnelles. Aussi cela facilite d’accès à une méditation plus profonde. La pratique de nyasa est une bonne façon d’y parvenir.
Pratiquer en descendant à travers tous les chakras s’appelle « nyasa descendant », et en remontant le long des chakras s’appelle « nyasa ascendant ».

Il existe des formes variés à nyasa. En voici une pour commencer, d’autres suivront.

Préparation

  • Asseyez vous confortablement les jambes en tailleur ou parallèles sur un support (s’asseoir sur une chaise est aussi valable).
  • Placez les mains sur les cuisses, les genoux ou les pieds. Cherchez la détente dans les épaules et le cou.
  • Fermez délicatement les yeux et relâcher les muscles du visage et de la mâchoire.
  • Grandissez votre colonne vertébrale.

Étape 1

  • Focalisez votre attention sur votre colonne vertébrale pendant 2 à 5 minutes.
  • Cela peut aider de visualiser la sushumna comme une colonne de lumière partant du coccyx, remontant le long de la colonne vertébrale et sortant à la « porte de Brahma » au sommet du crâne.

Étape 2

  • Imaginez un curseur, une balle de chaleur évoluer le long de la colonne vertébrale.
  • À l’inspiration, partez de la pointe du coccyx et remontez le long de la colonne vertébrale jusqu’au sommet du crâne.
  • A l’expiration, partez du sommet du crâne, descendez le long de la colonne vertébrale et finissez à la pointe du coccyx.
  • Poursuivez entre 3 et 5 minutes.

Étape 3

  • Focalisez votre attention sur votre colonne vertébrale pendant 2 à 5 minutes.
  • Observez le rebond : les sensations suite à la pratique, votre qualité d’attention, vos pensées, votre énergie, etc.

A noter

  • Cette pratique peut durer entre 7 et 15 minutes. Utilisez un chronomètre ou une application pré-programmés .
  • Pratiquez plusieurs jours d’affilé afin d’observer les effets. On parle de cycle de 21, 28, 40 ou 48 jours. Choisissez une durée qui correspond à votre disponibilité et tenez votre engagement.
  • Certaines personnes vont préférer inspirer en nyasa descendant et expirer en nyasa ascendant.